Recommandations de podcasts de récits de journalistes

publié le par Julie < Revenir à la liste des articles

Quand j’anime des formations autour de l’Education aux médias et à l’information, j’insiste sur le fait qu’il est indispensable de s’intéresser aux conditions dans lesquelles l’information est fabriquée. Pour cela, je vous propose une sélection de podcast qui donnent la parole aux journalistes et permettent d’appréhender les tensions qui irriguent cette profession.

Mécaniques du journalisme - France Culture¹

Ce podcast met en valeur des journalistes ayant révélé une “affaire” et leur propose d’en raconter toutes les étapes, dans un format plutôt court (4 épisodes de 15 minutes) et plein de suspense. Que ce soit l’affaire Cahuzac, Benalla, Fillon ou encore la guerre chimique en Syrie, Mécaniques du journalisme s’intéresse de près au travail journalistique et à ce mélange de travail, de rigueur, mais aussi chance et de hasard qui fait qu’une information se retrouve au centre de l’attention.

Il explique avec finesse à quelle éthique répond le travail journalistique, notamment l’importance du contradictoire. Il permet également d’appréhender comment les journalistes travaillent en fonction d’une ligne éditoriale. En ce sens, l’épisode sur l’affaire Fillon est révélateur : Isabelle Barré et Hervé Liffran, journalistes au Canard enchaîné, rappellent qu’iels travaillent pour un journal satyrique et qu’en ce sens, iels ne feront pas les choses de la même façon que Médiapart.

Si vous n’en avez pas écouté jusqu’à présent, je vous recommande chaudement les 5 premières saisons qui sont, chacune à leur manière, vraiment passionnantess (avec un petit avertissement sur la saison 5 qui décrit des scènes effroyables de la guerre chimique en Syrie).

Désordres extraordinaires - Binge audio

La première saison propose un entretien avec Philippe Pujol, fait-diversier pendant une dizaine d’années pour le journal La Marseillaise. Alors que le fait divers souffre d’un regard méprisant de la part de la profession, ce journaliste raconte son parcours, en quoi sa “tête de flic” l’a bien aidé, mais aussi et surtout en quoi le fait divers est passionnant. En effet, à travers l’anecdotique, il raconte le quotidien et des réalités sociales complexes.

Pour la seconde saison, changement total de décor : on y entend le récit de Sophie Nivelle-Cardinale, reporter de guerre qui a notamment couvert le conflit en Syrie. Je crois que jamais je n’avais écouté synthèse historique aussi claire de ce conflit. J’ai aussi beaucoup aimé aussi la manière dont Sophie Nivelle-Cardinale conçoit son métier et de l’importance d’être présente sur place pour témoigner et documenter. Vraiment très fort.

Carnets de correspondante - Arte radio

Dans cette série en cinq épisodes, Marine Vlahovic raconte plusieurs années d’expérience de correspondante pour les radios publiques francophones en Palestine. Être journaliste là-bas, c’est se voir coller une étiquette tantôt antisémite, tantôt pro-palestinienne, mais c’est surtout se faire traiter de menteuse par une partie de la population et devoir résister à la propagande. Cela implique aussi de devoir faire la synthèse d’une situation complexe en une minute, en urgence, car l’information n’attend pas. Un extrait d’un podcast m’a marquée : Marine Vlahovic rappelle un journaliste qui l’a contactée, mais elle n’a pas été assez réactive, il n’a plus besoin d’elle, il lui raccroche au nez. Être corvéable à merci et toujours disponible, donc.

Il y a plein d’autres aspects passionnants dans ce podcast, notamment sous quel angle la Palestine est abordée dans les médias ou la dangerosité du métier. Vraiment, écoutez-le !

à voix nue avec Edwy Plenel - France Culture¹

Edwy Plenel raconte ici, de façon chronologique, toute sa vie et, logiquement, une part importante de ce récit porte sur le journalisme : comment il a appris le métier dans le journal de la ligue communiste révolutionnaire, son expérience au Monde, l’affaire du Rainbow Warrior et bien entendu la co-fondation de Médiapart. Ce format a le mérite de laisser le temps au récit de se déployer, et j’ai trouvé vraiment fascinant de suivre ce parcours et d’écouter ce qu’il raconte de l’histoire des médias en France.

Journaliste à grande vitesse - Arte Radio

Ce podcast est complètement différent des précédents et, pour autant, il permet d’appréhender une facette du métier : celle d’un journaliste financier pour Reuters, pour qui quelques secondes de retard dans la publication d’une information signifient des pertes colossales pour ses clients. Bienvenue à l’ère du trading haute fréquence dans une réalité glaçante.

L’atelier des médias - RFI

Même si ce podcast hebdomadaire ressemble parfois trop à du publireportage, il est intéressant notamment car il donne la parole à des journalistes étrangers. J’ai ainsi particulièrement trouvé intéressant celui-ci sur le journalisme d’investigation en Afrique francophone. A la fin de chaque épisode, une lecture d’un billet issu de mondoblog est réalisé par son auteur·ice.

¹ Radio France impose, pour les podcasts de plus d’un an, de les écouter sur leur site ou leur application pleine de pisteurs. Il arrive en outre que soit imposé un délai d’exclusivité pendant lequel le podcast n’est pas disponible sur les applications tierces. Ce n’est pas pratique et tout à fait discutable, mais cela ne remet pas en cause la qualité de Mécaniques du journalisme ou de A voix nue.